Conseils

Tout ce qu’il faut savoir sur le crédit immobilier en 2018

9 octobre 2018

author:

Tout ce qu’il faut savoir sur le crédit immobilier en 2018

Que vous souhaitiez réaliser votre premier achat immobilier ou investir à nouveau dans la pierre, le taux du crédit immobilier pèse beaucoup dans votre décision. Le contexte est-il favorable ? Est-ce le bon moment pour emprunter ? Comment mettre toutes les chances de votre côté pour profiter d’un prêt immobilier avantageux ?

Le crédit immobilier en France en 2018

Aujourd’hui, 58 % des Français sont propriétaires de leur résidence principale. Ce qui représente environ 6 Français sur 101!

Et 80 % des encours de crédits accordés aux particuliers concernent le financement de leur logement2. Un chiffre qui se confirme du côté des banques : en un an (de juin 2017 à juin 2018), le nombre des crédits à l’habitat accordés a augmenté de 5,62 %.

¼ de ces prêts concerne les primo-accédants2. L’accès à l’immobilier devient en effet plus facile ces dernières années. Depuis 2012, les taux d’emprunt pour un crédit immobilier ont été divisés par plus de 22 !

Pour un emprunt à taux fixe sur une période comprise entre 15 et 25 ans, le taux moyen appliqué en 2012 était de 3,22 % (hors assurance de prêt et garanties)3.

Passant à 3,08 % en 2013 puis 2,38 % en 2014, la tendance à la baisse se confirme les années suivantes avec 2,20 % en 2015 puis 1,33 % en 2016. Cette même année, le taux d’intérêt le plus bas a d’ailleurs été atteint avec 1,28 % en novembre 20163 !

Pour vous donner une idée : 39 600 €, c’est la différence de coût entre 2012 et 2018 pour un crédit de 250 000 € sur 15 ans4.

Si une légère hausse est survenue en 2017 (1,51 %), les taux s’affichent de nouveau à la baisse en 2018 avec un taux moyen de 1,46 % en mai3.

1 INSEE, 2017
Banque de France, Crédits aux particuliers à fin juin 2018
3 Observatoire Crédit Logement / CSA, mai 2018
Banque de France, nouveaux crédits immobiliers à fin juin 2018

Est-il favorable d’emprunter aujourd’hui pour un achat immobilier ?

La réponse est oui ! Le financement de l’immobilier dispose aujourd’hui d’une situation fiable, grâce notamment à :

  • des taux toujours favorables (maximum 1,28 % d’ici fin 2018¹) et majoritairement fixes (9 taux sur 10)² ;
  • l’octroi d’un crédit immobilier responsable, basé sur la solvabilité de l’emprunteur et non sur la valeur du bien immobilier ;
  • des garanties souscrites par l’emprunteur pour assurer son emprunt : cautionnement et assurance de prêt.
¹ Observatoire Crédit Logement/CSA, juillet 2018
² Observatoire du crédit aux ménages, janvier 2018

Comment obtenir des conditions d’emprunt optimales ?

Faites jouer la concurrence :

  • sur le taux d’intérêt proposé par les banques :

Misez sur l’apport personnel : plus il est important, plus vous serez en mesure de réduire votre emprunt sur la durée, mais aussi de négocier son taux d’intérêt.

Si possible, négociez pour obtenir des échéances variables (à la hausse ou à la baisse), tout en conservant un taux fixe.

Les pénalités pour remboursement anticipé ne peuvent, quant à elles, pas dépasser 3 % du capital restant. Selon votre profil emprunteur, voyez avec votre banquier si ce chiffre peut être vu à la baisse.

Nouveau client pour l’établissement prêteur ? Demandez à diminuer voire à supprimer les frais de dossier.

  • Ou via l’assurance de prêt

Le TAEG ou taux effectif global vous permet de comparer le coût total de votre crédit, assurance de prêt comprise. Et le meilleur moyen de faire des économies est d’opter pour la délégation d’assurance.

En passant par une délégation d’assurance, vous pouvez économiser jusqu’à 15 000 €¹. Comment bien comparer ? Référez-vous au TAEA, taux annuel effectif d’assurance, affiché par chaque organisme assureur.

En effet, depuis 2010 la loi Lagarde permet à chaque acquéreur de choisir librement son assurance de prêt. Le TAEA est à ce titre un bon indicateur pour obtenir le meilleur taux. L’unique condition ? L’assureur doit présenter les mêmes niveaux de garanties que l’organisme prêteur.

Un autre moyen de faire des économies sur votre emprunt immobilier est également de recourir au PTZ, prêt à taux zéro. Ce dernier permet aux primo-accédants (sous conditions) de financer jusqu’à 40 % du coût de l’opération immobilière (dans la limite d’un plafond déterminé), sans payer d’intérêts !

¹Sur le coût total de votre assurance de prêt (APRIL Assurance de Prêt Optimum avec une cotisation variable et APRIL Assurance de Prêt Liberté). Pour un couple de cadres de 36 ans, non-fumeurs, qui empruntent 200 000 € sur 20 ans à un taux de 2%, avec une date d’effet au 15/01/2018. (Observatoire BAO de l’assurance emprunteur – février 2017).
APRIL Assurance de Prêt Liberté est un produit conçu et géré par APRIL Santé Prévoyance et assuré par MNCAP (Mutuelle soumise aux dispositions du Livre II du Code de la Mutualité).
APRIL Assurance de Prêt Optimum est un produit conçu et géré par APRIL Santé Prévoyance et assuré par AXÉRIA Prévoyance.